Le plan Vigipirate est rehaussé au niveau Urgence attentat

Publié le 25 mars 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

À la suite de l’attaque à caractère terroriste qui s’est produite à Moscou le 22 mars 2024, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé que le niveau « Urgence attentat » était déclaré sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit du niveau d'alerte le plus élevé du plan Vigipirate. Service-Public.fr vous rappelle la nature de chacun des trois niveaux d'alerte : « Vigilance », « Sécurité renforcée - Risque attentat », « Urgence attentat ».

Le niveau Urgence attentat du plan Vigipirate a été déclaré le 22 mars 2024, à la suite de la revendication de l’attentat de Moscou par l’organisation terroriste État islamique et pour faire face aux menaces qui pèsent sur la France. Cet état de vigilance et de protection maximal est instauré pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il peut être déclaré sur l'ensemble du territoire national ou sur une zone géographique délimitée.

Ce niveau d'alerte permet notamment d'assurer une mobilisation exceptionnelle de moyens (soldats de la force Sentinelle…), mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Parmi les mesures pouvant s’appliquer avec le niveau Urgence attentat :

  • les contrôles d'accès des personnes et des véhicules peuvent être renforcés dans les bâtiments publics ;
  • un contrôle visuel des sacs peut être effectué à l’entrée des établissements scolaires, et en cas de refus le directeur d’école ou le chef d’établissement peut refuser à la personne en question l’accès au bâtiment ;
  • des lieux de culte peuvent faire l’objet d’une surveillance renforcée.